#05 – INTÉGRATEUR DE DTA

Mission acacia 5 > mise à jour du 25/01/2017

MISSION « i.DTa« 

INTÉGRATION UNIVERSELLE DE VOS DONNÉES TECHNIQUES AMIANTE

Quelle que soit la mission de base, celle ci comprendra l’intégration des données recueillies en matière d’amiante, qu’elles soient « positives ou négatives ».

L’intégration consiste à créer une matrice grâce à une série d’outils d’enregistrement des données constatées, relevées initialement lors de l’étude documentaire des pièces transmises par le donneur d’ordre, quel qu’il soit.

Pour mettre en cohérence ces données bien souvent éparpillées au sein d’une simple ampliation de rapports de mission de diagnostics antérieurs, il est fait recours à trois outils simple à manier, à utiliser lors de la mise à jour ultérieure de votre Dossier Technique Amiante.

Les Données textuelles sont rassemblées dans un Registre de Repérage, qui renvoie à un Schéma de Repérage et à un Recueil Photographique.

Ainsi, le sapiteur amiante s’appuie sur les trois « éléments de preuves combinés »: le texte, le dessin, et l’image.

Le sapiteur respectera la norme AFNOR NFX 50-110 «  qualité en expertise ».

TDITexte ?

Les données textuelles extraites des rapports, procès verbaux d’analyses, notices techniques d’appareillage, fiches sanitaires des produits… seront recopiées après homogénéisation dans un Registre Général de Repérage conçu sous forme de tableur afin de faciliter le tri des données, et le renvoi vers les croquis et les images.

Dessin ?

Bien souvent, le maillon faible du Dossier Technique Amiante est la localisation des prélèvements, sondages, ou zones homogènes.

La procédure d’intégration universelle prévoit la création d’un Schéma Général de Repérage.

Véritable cartographie de la présence des zones homogènes contenant de l’amiante, le Schéma enregistre également les zones ayant été désamiantées, ainsi que les zones douteuses.

La Matrice est fournie sous forme de calques adaptés aux outils de gestion graphique du donneur d’ordre :
tableur, logiciel, CAO/DAO, voire simple gestionnaire de textes.

Le schéma permet de repérer tous les prélèvements, les sondages, en utilisant la norme AFNOR XP X46-023[1]

Image ?

Les images du DTA sont bien trop souvent de mauvaise qualité, noyées dans les rapports sans nomenclature. La procédure d’intégration universelle comprend la création d’un
Recueil Général de Photographie, véritable encyclopédie des données visuelles. Outre les reproductions en miniature dans un registre tabloïde avec numérotation alphanumérique, les images font l’objet d’un archivage numérique permettant leur exploitation ultérieure et leur traçabilité

 


[1] Norme expérimentale publiée en 2003 mais retirée du catalogue AFNOR car jugée trop complexe…Luc Baillet fut l’animateur du groupe de travail cartographie jusqu’en 2010 et continue à utiliser cette norme.
 
Haut de page